Système d'Information Archéologique

« Syslat 2020 » / Syslat-Terminal 5.5

< Retour

La version 5.5 « Syslat 2020 » apporte plusieurs nouveautés et améliorations concernant notamment l’interface, l’installation et la mise à jour du logiciel.

Cette version bénéficie d’un nouveau lanceur qui s’affranchit de l’installateur et du dossier « Terminal-data ». Ce dernier est directement géré par le lanceur, au démarrage de Syslat-Terminal. À l’ouverture, le logiciel est désormais capable de se mettre à jour automatiquement.

Syslat-Terminal 5.5 voit également son interface rafraîchie avec des boutons redessinés et de nouvelles couleurs.

Cette version inclus enfin un nouveau module Multibases qui permet d’interroger simultanément plusieurs comptes de sit qui partagent le même mot de passe « multibases ».

5.5.02

5.5.02 (12/01/2021) :

Cette version corrige un certain nombre de bugs chassés par plusieurs utilisateurs de Syslat… merci à eux !

  • macOS Big Sur : Le logiciel est désormais compatible avec les Mac équipés de macOS Big Sur et de processeur intel (non testé sur les Mac M1)
  • Améliorations du lanceur : En appuyant sur la touche « SHIFT » du clavier au lancement du logiciel, il est possible de réinitialiser Syslat (en supprimant les dépendances du logiciel) permettant ainsi de supprimer complètement Syslat-Terminal ou de le réinstaller (v.1.0.04) ; stabilisation du fonctionnement du lanceur sous Windows.

5.5.01

5.5.01 (11/12/2020) :

  • Nouveau lanceur : Le système de démarrage de Syslat-Terminal a été entièrement revu. Au lancement, Syslat-Terminal vérifie la présence du dossier « Terminal-data » nécessaire au bon fonctionnement du système. S’il n’est pas présent, le lanceur se charge de le télécharger et de l’installer au bon endroit, notamment lors de la première installation de Syslat-Terminal 5.5. Le dossier Terminal-data n’est d’ailleurs plus contenu dans le même dossier que le logiciel. Enfin, le lanceur vérifie la disponibilité des mises à jour à chaque démarrage et propose de la télécharger le cas échéant. La mise à jour est automatique et ne requiert aucune intervention de l’utilisateur, sauf de relancer le logiciel pour les mises à jour majeures. Ainsi, l’installateur de Syslat n’est plus nécessaire pour obtenir ou mettre à jour Syslat-Terminal. La mise à jour automatique peut être activée ou désactivée dans les préférences du logiciel (Case à cocher « Vérification automatique des mises à jour »)
  • Interface rafraîchie : L’interface du logiciel a été revue avec un nouveau logo, des boutons redessinés et de nouvelles couleurs pour les fichiers. Le menu général propose une nouvelle image de fond et conserve les réglages précédents (notamment la personnalisation de l’image de fond et la possibilité de la désactiver). La palette « couleurs », accessible depuis les fichiers, a été complétée avec le nouveau choix de couleur et les anciennes couleurs.
  • Le Module Multibases a été significativement augmenté avec l’ajout de plusieurs nouveaux traitements : Édition globale et des traitements spécifiques sur les fichiers CER et MOBI. Il est possible de faire une sélection de fiches sur un ou plusieurs champs d’un même fichier de différents sites et d’en éditer le résultat sous forme de texte ou de tableau.
  • Système de logs et rapport de bug : un système de log a été implémenté afin d’aider à l’identification des bugs. Le logiciel peut enregistrer régulièrement des logs et les conserver dans le dossier DOC-PERSO. En cas de problème, l’utilisateur peut envoyer ces logs afin d’aider les développeurs à en comprendre l’origine et faciliter ainsi la correction des bugs. Les logs peuvent être activés ou désactivés dans les préférences. L’option est accompagnée d’un bouton d’envoi de rapport de bug qui permet d’envoyer les logs accompagnés d’une description du problème.
  • Et aussi
    • Un nouveau de système de bêta permet aux testeurs de récupérer automatiquement les versions à tester.
    • Le mode « veille » a été revu pour laisser le choix d’un mise en veille en laissant Syslat visible ou en activant le mode « iconifier ».
    • L’icône du mode « iconifier » peut être déplacée à l’écran en faisant un clic droit maintenu et en bougeant la souris.
    • Possibilité de chercher un terme dans les champs de saisie libre (description, interprétation, commentaire, etc.). Le menu déroulant accessible par clic droit dans ces champs a été augmenté de l’option « Chercher dans le champ » qui permet de rechercher une chaîne de caractère dans le texte du champ.
    • Présentation des préférences par onglets.
    • Le code de la version macOS est signé et le logiciel est « certifié » auprès d’Apple… un gage de sécurité qui évite un blocage de Gatekeeper (une version signée pour Windows sera proposée ultérieurement).
    • Optimisation du fonctionnement des plages Drag&Drop.
    • Possibité d’utiliser le Drag&Drop dans la plupart des encarts de visualisation des images directement, en plus de la plage habituelle (dans PHOTO, ENS, MON, OBj et OS).
    • Dans PHOTO et OS, possibité de glisser-déposer jusqu’à 3 photos simultanément dans les plages Drag&Drop.
    • Dans ENS et DOC, possibité de glisser-déposer un fichier illustrator et jpg en même temps dans les plages Drag&Drop.
    • Optimisations des connexions MySQL avec le serveur Huma-Num
    • La liste des comptes de sites de la carte « Créer un compte de site » affiche les sites créés sur le serveur en cours, et non uniquement sur Huma-Num
    • Dans les réglages de serveur, un bouton « tester » permet de vérifier que les connexions aux serveurs MySQL et FTP sont valides.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.