Notion de Site

< Retour
Il est banal de rappeler que la fouille archéologique constitue l’étude d’un objet possédant des caractéristiques spatiales et temporelles : maîtriser l’espace et le temps s’impose donc d’entrée. On sait que dans ce contexte, le temps se matérialise le plus souvent dans la dimension verticale (ce dont rendent compte les stratigraphies), et que l’espace se représente le plus souvent dans les deux dimensions horizontales (ce dont rendent compte les plans de fouille). C’est cette projection en plan de l’objet de fouille et ses différentes divisions possibles que nous traiterons en premier. 

Enregistrer la fouille, c’est en effet d’abord la définir dans l’espace. Intervient ici la notion de site, au niveau le plus général de la dé nition spatiale. 

Dans l’acception que lui donne Syslat, ce qu’inclut cette notion a en réalité moins d’importance que ce qu’elle exclut. En effet, un site, dans la procédure d’enregistrement, ne correspond pas forcément à ce qu’entend l’archéologie en général ou dans ses application administratives (par exemple la Carte Archéologique.). C’est d’abord un concept pratique que le fouilleur utilisera avec une certaine souplesse pour s’adapter à une situation réelle, en tenant compte de diverses contingences. Cette notion spatiale inclura tout ce que l’on considère faire partie d’un même ensemble du point de vue de l’enregistrement, et exclura ce qui n’en fait pas partie, distinguant par exemple un site de son environnement paysager, ou bien d’un autre site voisin. 

Ce qu’il est important de savoir, c’est qu’au stade de l’enregistrement de la fouille, un site peut se diviser en diverses parties (voir zones et secteurs), mais n’est par définition inclus dans rien. 

Au niveau du système d’enregistrement, tout site doit être identifié par un code. La structure de ce code est limitée à 10 caractères alphabétiques. 

 

Auteur : Michel Py, CNRS

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.